Catégories
News

Convention territoriale globale : Caux Seine agglo et la CAF s’engagent au bénéfice de l’enfance

Dans le cadre de sa politique liée à la vie sociale du territoire, Virginie Carolo-Lutrot, Présidente de Caux Seine agglo a signé avec la Caisse d’Allocations Familiales de Seine-Maritime, lundi 6 septembre 2021 la convention territoriale globale (CTG) en présence des maires des 19 communes engagées dans le dispositif.

Cette convention territoriale globale, qui court jusqu’en 2024, a pour vocation de définir, de partager, et de concrétiser la politique familiale 2019-2022 au service d’un projet territorial de services aux publics. Visant à renforcer l’efficacité, la cohérence et la coordination des actions en direction des habitants de l’agglomération, cette initiative vient couvrir sept thématiques en lien avec les domaines d’intervention de la CAF que sont l’accès aux droits, la petite enfance, l’enfance et la jeunesse, la parentalité, l’animation de la vie sociale, le logement et les gens du voyage et enfin le handicap à visée inclusive.

Les enjeux de cette convention territoriale globale 

Cette convention partenariale conduira un projet stratégique global du territoire établi à partir d’un pré-diagnostic partagé.

Il s’agira alors de faciliter le retour à l’emploi et à la formation, en développant l’adaptation des modes de garde et les actions d’accompagnement des parents, de favoriser l’accessibilité des enfants en situation de handicap ou encore d’élargir la couverture des Relais assistants maternels (Ram) à l’ensemble des 50 communes du territoire.

Une politique de soutien à la parentalité visant plus spécifiquement la lutte contre le décrochage scolaire sera soutenue. De plus, l’accès aux droits sera optimisé tout comme l’accompagnement numérique en milieu rural qui sera lui, renforcé.

D’abord un diagnostic territorial

Un diagnostic territorial sera mis en place avec le soutien du cabinet ARFOS à partir de ce mois de septembre 2021 pour une durée de 6 mois. Cette phase de la CTG est financée par Caux Seine agglo à hauteur de 10 900€ et par la CAF de Seine-Maritime avec une participation de 7 500€.

Ce diagnostic est une étape préalable à la définition d’un plan d’actions et à l’élaboration d’outils de pilotage.

Les communes impliquées : Alvimare, Arelaune-en-Seine, Beuzeville-la-Grenier, Bolbec, Cléville, Foucart, Gruchet-le-Valasse, Hattenville, La Frénaye, Lillebonne, Mélamare, Port-Jérôme-sur-Seine, Rives-en-Seine, Saint-Antoine-la-Forêt, Saint-Eustache-la-Forêt, Saint-Jean-de-Folleville, Saint-Nicolas-de-la-Taille, Terre-de-Caux, Trouville-Aliquerville.